Le Festival

Porte parole

Mot du porte-parole 2020

Chaque année, quand vient le moment d’écrire ce message, je pense d’abord que je le ferai en claquant des doigts après avoir médité sur l’essence des choses… Or, c’est toujours quelques jours plus tard que je remets mon message, après m’être paradoxalement débattu avec le mot « paix »!

Parce que chaque fois, je me demande ce qu’il y a à dire sur la paix. Et ce questionnement est une clé qui ouvre la porte de l’introspection : qu’est-ce que la paix? Comment la paix se manifeste-t-elle vraiment? Suis-je moi-même en paix?

Cette année, osons nous questionner sur la paix sans forcer les réponses. Je nous souhaite de laisser la vie répondre à son rythme et de nous laisser découvrir son message, comme on découvre une rivière en la naviguant.

Quand l’être humain porte sa précieuse attention sur une chose, cette dernière prend forme, prend vie. C’est la grande réalisation que je nous souhaite d’approfondir, en ressentant la certitude que « ce en quoi on croit, croît ».

En cette époque, disons-le, quelque peu étrange et mouvementée, notre attention est sollicitée de toutes parts… Pour se recentrer, portons notre attention sur cette paix et les questions qu’elle soulève. Cette attention est un joyau; elle est comme un soleil qui alimente ce sur quoi elle pose ses rayons. Pour le poète, le monde se crée à partir de ce que l’on en voit. Alors, sur quoi portons-nous les rayons de nos espérances au quotidien?

C’est ça la magie du Festival de la paix de Victoriaville : il nous invite collectivement à porter ensemble notre regard sur un monde que nous savons possible.

Cette année, c’est la 10e édition du festival. Alors bravo à toute l’équipe! Et j’en profite pour faire un grand clin d’œil à mon amie Anne Beaumier, qui, contre vents et marées, contribue hautement à toujours faire passer du rêve à la réalité cet événement essentiel!

 

Mathieu Lippé

Artiste de la parole